Semi-conducteurs : les conséquences de la pénurie pour le marché automobile

0
374

La pandémie de covid-19 a donné lieu à une pénurie mondiale de semi-conducteurs ! Le passage au télétravail pour un grand nombre d’entreprises a créé une véritable augmentation de la demande de produits dont les technologies nécessitent des semi-conducteurs et la production n’arrive plus à suivre.

En parallèle, les ventes de voitures neuves étaient en baisse durant cette période et les fournisseurs ont diminué la fabrication et l’approvisionnement de semi-conducteurs à destination de l’industrie automobile. Aujourd’hui, le marché automobile repart et se trouve confronté à la pénurie ! Mais qu’est-ce qu’un semi-conducteur ?

Qu’est-ce qu’un semi-conducteur ?

Peu connu du grand public, le semi-conducteur est un corps cristallin aux propriétés bien particulières ! Il s’agit d’une substance (le plus souvent du silicium) capable de conduire l’électricité sous certaines conditions et de servir d’isolant sous d’autres conditions. Cette capacité du semi-conducteur le rend indispensable à de nombreuses technologies ! Il est notamment utilisé en électronique pour réaliser différents types de composants.

Par exemple, le semi-conducteur est capable de réagir à des changements de température. On s’en sert également dans les ordinateurs afin que le ventilateur s’active automatiquement lorsque l’appareil commence à chauffer. Les semi-conducteurs sont aussi capables de réagir à la lumière ou à un champ électromagnétique.

Les causes de la pénurie

Si la production de semi-conducteurs n’a pas réussi à suivre cette hausse de la demande durant la crise sanitaire, c’est principalement pour deux raisons !

D’abord, la fabrication de semi-conducteurs est un processus complexe qui n’est pas à la portée de n’importe quelle usine. Sa fabrication requiert des installations adaptées et coûteuses ainsi qu’un savoir-faire précis. Par conséquent, la pénurie de semi-conducteurs n’est pas le résultat d’un manque de matériau comme c’est souvent le cas mais d’un manque de personnel et d’infrastructures capables de le transformer.

Aussi, la production de semi-conducteurs est centralisée en Asie (à Taiwan et en Corée du Sud) et aux États-Unis (au Texas) ! Cependant, ces deux zones de production ont connu de nombreux imprévus cette année :

  • En Asie, plusieurs usines ont été mises à l’arrêt à cause de la pandémie et ses risques sanitaires ;
  • L’une des plus importantes usines de puces du Japon a subi un grave incendie en mars dernier ;
  • Les usines de fabrication de semi-conducteurs consomment énormément d’eau (150 000 tonnes d’eau par jour pour la Taiwan Semiconductor Manufacturing Compagny par exemple) et Taiwan a connu d’importantes périodes de sécheresse cette année forçant l’usine à diminuer son rythme de production ;
  • Une vague de froid au Texas a mis à l’arrêt l’ensemble de ses usines de puces.

De nombreux éléments qui, combinés à une hausse de la demande, ont donné lieu à la pénurie actuelle… Mais quelles sont les conséquences de cette pénurie pour le secteur automobile ?

Les conséquences pour le marché automobile

D’après le cabinet d’études IHS Markit, environ 5,69 millions de véhicules n’ont pas pu être produits depuis le début d’année 2021 du fait de la pénurie de semi-conducteurs. En effet, aujourd’hui les voitures contiennent de plus en plus d’électroniques et les constructeurs automobiles sont devenus dépendants des semi-conducteurs. Dans une voiture, le GPS, le Bluetooth, les essuie-glaces, le compteur, les airbags ou encore le système de verrouillage des portes nécessitent des semi-conducteurs !

En France, la Lorraine et la Franche-Comté sont durement touchés par la pénurie : Stellantis (ex-PSA) et Renault ont dû fermer certaines de leurs chaînes de production. A l’usine de Sochaux, qui produit notamment les Peugeot 5008 et 3008, ce sont près de 3500 employés qui vivent dans l’incertitude face à la situation.